comment détartrer chauffe eau électrique

Même si le chauffe-eau électrique est muni d’une protection contre le dépôt de calcaire, il est toujours exposé à la corrosion. Ce risque est élevé si l’appareil se trouve dans des régions où l’eau est plus dure (le taux de sa contenance en calcaire est supérieur à 15) ou si la température de l’eau contenue dans sa cuve dépasse 65 °C. L’opération de détartrage d’un chauffe-eau électrique est simple. Pour y parvenir efficacement, il suffit de suivre quelques étapes que nous allons détailler ci-dessous.

Les préparations à faire avant le détartrage

Avant d’intervenir, vous devez d’abord arrêter le disjoncteur général de votre logement. Si ce n’est pas possible, il vous est également possible d’enlever le fusible correspondant à votre chauffe-eau électrique. N’oubliez pas également de verrouiller le robinet d’eau de l’alimentation générale de votre logement.

Vous devez ensuite préparer le matériel indispensable, tel qu’un tournevis cruciforme, une clé multiprise, une clé à douille, une serpillère, un seau, une éponge abrasive, des gants ménagers, une brosse en fils de laiton, et un joint de cuve ou embase cumulus.

Le détartrage nécessite la vidange de la cuve, alors pour y procéder, vous devez d’abord ouvrir les robinets d’eau chaude de la maison. Ouvrez également la soupape (ou le robinet de purge) du groupe de sécurité. Pour faciliter la vidange du réservoir, vous devez dévisser légèrement l’écrou de la sortie d’eau chaude du réservoir (douille rouge). Cela permet de produire un appel d’air dans la canalisation. Cela fait, tout ce que vous avez à faire est d’attendre la vidange complète de la cuve. À noter que celle-ci peut prendre plus d’une heure si le réservoir est volumineux (supérieur à 150l).

Comment détartrer le chauffe-eau électrique ?

Une fois que la cuve est vide, vous pouvez ensuite l’ouvrir. Pour ce faire, enlevez le capot de protection du chauffe-eau en utilisant un tournevis. Démontez le thermostat. Servez-vous d’une clé à douille 17 pour dévisser les écrous de la platine. Retirez cette dernière en la maintenant dans son axe afin de protéger la résistance et l’anode qui sont fixées dessus. Puis vous pouvez ôter le joint du réservoir.

Pour détartrer le chauffe-eau électrique, vous devez prévoir une grande cuvette, un seau, une éponge, et une serpillière. Enlevez le calcaire emmagasiné dans le réservoir. Pour le nettoyer complètement, utilisez un chiffon. Mettez les résidus de calcaire dans un sac plastique et jetez tout à la poubelle.

L’étape suivante consiste à poser le gros joint d’étanchéité en caoutchouc de la trappe de visite. Servez-vous d’une éponge pour nettoyer les plaques de tartre accrochées à la trappe ou au fourreau de la sonde. Si besoin est, profitez de cette occasion pour nettoyer la résistance. Faites-le doucement pour ne pas détruire l’anode, en utilisant une brosse ou une éponge.

Procédez ensuite au remontage de la platine et du thermostat. Mais avant tout chose, équipez-vous d’une brosse et d’un peu d’eau vinaigrée pour nettoyer l’ouverture de la cuve. N’oubliez pas de la rincer et de poser le nouveau joint. Cela fait, vous pouvez ensuite remettre en place la platine et les écrous, puis le thermostat.

Comment remettre en marche le chauffe-eau après le détartrage ?

Pour rétablir le cumulus électrique, vous devez d’abord verrouiller le robinet de purge du groupe de sécurité. Puis, serrez l’écroue de la sortie d’eau chaude. L’étape suivante consiste à ouvrir l’arrivée d’eau et à laisser la cuve se remplir. Celle-ci est pleine lorsque l’eau sort des robinets d’eau chaude. Procédez ensuite à la fermeture des robinets de l’habitation. C’est l’occasion de vérifier l’étanchéité du joint du réservoir. Si besoin est, resserrez un peu les écrous. Une fois que la cuve est pleine, vous pouvez ensuite rebrancher le thermostat puis remonter le capot de protection. Rétablissez l’alimentation électrique. Il faut attendre que l’eau soit chauffée pour l’utiliser. Et enfin, il est conseillé de noter la date de ce détartrage.

Pour tout voir plus clairement, vous pouvez suivre ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=4KT9J1nLv0s

chauffe eau quelle capacité

Le choix de la capacité d’un chauffe-eau est un point très important à ne jamais négliger si vous ne risquez pas de manquer d’eau chaude. En fonction de nombre de personnes utilisant de l’eau chaude chez vous, vous pouvez déterminer la capacité de votre chauffe-eau. C’est encore meilleur si vous suivez nos conseils.

Essayons de voir les différents types de chauffe-eau avec sa capacité

Le chauffe-eau électrique est le type le plus utilisé parmi un grand nombre d’utilisateurs. Il est facile et très rapide à installer (n’occupe pas une grande place) et possède différentes capacités de ballon allant de 50 à 300 litres. Celui-ci peut travailler même en heure creuse. Vous pouvez profiter de l’eau chaude tout au long de votre journée.

Le chauffe-eau à gaz ou chauffe-bain ne produit que l’eau chaude à la demande. Il ne fournit pas assez d’eau chaude, car il possède une capacité limitée. Placé généralement près d’un point de puisage. Il peut contenir au maximum 50 litres d’eau.

Le chauffe-eau solaire qui est l’équipement de chauffage d’eau le plus économique, car il ne consomme pas de l’électricité ni de gaz, il utilise seulement l’énergie fournie par le soleil. Pour cela, il est installé sur votre toiture. Son ballon d’eau peut comporter de 200 à 400 litres d’eau.

Le chauffe-eau thermodynamique : il utilise la chaleur présente dans l’air (énergie renouvelable) pour chauffer de l’eau. Son installation devrait suivre des règles très strictes, car il répond aux critères RT 2012. Sa capacité varie entre 150, 200 et 270 litres.

Choisissez bien la capacité de chauffe-eau adapté à vos besoins

Vous êtes célibataires ? Marié ? Ou bien vous vivez en famille dans une maison ? Ne vous inquiétez pas, nous vous conseillons dans l’article suivant la capacité de votre appareil selon vos besoins en eau chaude.

La première chose que vous devez faire est de compter le nombre de personnes utilisant de l’eau chaude chez vous et le type de puisage (vaisselles, mains, etc.). En général, un adulte peut consommer de 50 litres d’eau, s’il est accompagné d’un enfant, ils utilisent une capacité de 75 litres. Pour deux adultes, il vous faut alors 100 litres et s’il possède un enfant ce sera donc 150 litres. Pour 2 adultes et 2 enfants, ils consomment de 200 L et ainsi de suite.

Pour vous éclaircir un peu, un bain nécessite 135 litres d’eau et une douche peut consommer jusqu’à 40 litres, se laver les mains utilise 3 litres d’eau et pour une vaisselle : 25 litres d’eau. Vous pouvez calculer votre consommation d’eau à partir de votre type de puisage. En effet, la valeur de l’eau sortant de votre chauffe-eau est 1,8 fois plus élevée que la valeur utilisée. Donc vous pouvez faire le total de l’eau sanitaire selon le type de puisage utilisé et vous allez le diviser par 1,8 et vous aurez ensuite la capacité de chauffe-eau dont vous aurez besoin.

comment detartrer un chauffe eau

Un chauffe-eau électrique est disponible sous différentes formes et tailles. Facile à utiliser, il chauffe l’eau à l’aide d’une résistance électrique. Ce procédé est extrêmement pratique, mais a néanmoins un principal ennemi, le tartre. Il s’agit d’un dépôt de calcaire provenant d’une cristallisation sous l’effet de la chaleur. Il se loge sur les parois, mais principalement au fond de l’appareil. Il présente un danger pour votre chauffe-eau en réduisant sa performance de chauffe. Pour résoudre ce problème, il suffit de protéger votre installation du calcaire. Un détartrage est alors nécessaire au minimum tous les 2 ans. Ainsi, la durée de vie de votre équipement est prolongée surtout celle de la résistance. Pour ce faire, il suffit de suivre les étapes suivantes:

Coupez l’alimentation électrique

Ce geste n’est pas à prendre à la légère. En effet, travailler sur un appareil encore alimenté par l’électricité est une menace pour vous et vos enfants. Alors, mieux vaut couper l’alimentation générale de votre maison et éloigner les enfants. Le détartrage est avant tout une opération délicate, mais simple à condition de respecter à la lettre la procédure. Pour plus de précautions, enlevez le fusible et stoppez le disjoncteur général. Et si nécessaire, fermez également le robinet principal.

Passez à la vidange de la cuve

Le détartrage est indispensable même si votre appareil dispose d’une protection contre la corrosion. Pour la vidange, il faut ouvrir les robinets notamment celui de purge se trouvant sur le groupe de sécurité. Enlevez la cache de protection et desserrez l’écrou de la sortie d’eau. Retirez la bride délicatement en évitant d’endommager la résistance. Il ne reste plus qu’à laisser le réservoir se vider complètement. Une fois le capot de protection enlevé, le thermostat a aussi besoin d’être déconnecté. Veillez à ne pas oublier comment remonter les câbles électriques. Opérez toujours avec précision pour ne pas abimer l’anode. N’oubliez pas d’ôter le joint et de le remplacer si nécessaire.

Détartrez à proprement dit le chauffe-eau

Concrètement, ça implique d’éliminer intégralement le calcaire entassé dans la cuve. Comme le tartre ne colle pas aux parois, l’entretien se résume à passer la serpillière. Et tant que vous y êtes, nettoyez aussi la résistance et l’anode à l’aide d’une éponge pour prévenir des risques de corrosion ou de rouille. Astiquez chaque recoin jusqu’à faire briller le réservoir.

Pensez à mettre en route le chauffe-eau

Une fois la cuve bien propre, testez l’appareil pour voir si l’opération a marché. Mais avant, il faut tout remettre en place notamment la résistance, l’anode et le thermostat. Procédez à un branchement des fils électriques ainsi qu’au resserrement de la bride. Remettez la platine et revissez les écrous. Dès lors que tous les éléments sont à leur place, il ne reste plus qu’à remplir le réservoir. Pour en finir, remettez l’appareil en marche en ouvrant l’arrivée d’eau et en rétablissant le courant. C’est une opération longue certes, mais très efficace. D’après ce qui précède, le détartrage nécessite l’acquisition de quelques matériels alors, songez à mettre de l’argent de coté.

comment régler la température d’un chauffe eau

Si l’eau sortante du robinet de votre chauffe-eau est assez brûlante ou fait beaucoup de vapeur, il est nécessaire de faire un petit réglage. Avoir une bonne température vous permet de bien profiter de l’eau chaude de votre chauffe-eau dans le confort supplémentaire. Pourtant, vous vous demandez comment régler la température d’un chauffe-eau ? Si vous voulez réussir ce réglage, vous n’avez qu’à suivre les démarches dans l’article suivant.

Quelle est la température normale d’un chauffe-eau ?

Pour savoir à quel degré l’eau de votre chauffe-eau doit sortir, vous devez lire la consigne indiquée sur votre thermostat. En effet, la température normale de l’eau chaude est entre 55 et 60 degrés Celsius. Si vous la réglez au-dessus, vous risquez d’être brûlé et votre chauffe-eau peut être rapidement couvert de tarte qui provoque la panne de votre appareil. Au cas contraire, vous pouvez avoir un risque bactérien.

À noter qu’avant de régler la température de votre chauffe-eau, il faut d’abord la vérifier à l’aide d’un thermomètre de cuisine ou d’une thermosonde.

Passons alors aux démarches

Pour commencer cette action, vous devez munir de quelques outils comme un tournevis qui est un matériel indispensable et toujours présent lors d’un travail, une paire de gants de protection et d’un thermomètre ou d’une thermosonde.

La première étape consiste à chercher la place du bouton de commande pour régler la température de votre chauffe-eau. Pour cela, si votre appareil est électrique, il est situé en bas de votre chauffe-eau sous un couvercle. Vous êtes arrivé alors sur un bouton de commande qui est mesurée en degré avec une indication « + » ou « – » ou avec une position de type « économique ». Si vous avez du mal à trouver le bouton de commande, vous pouvez lire la fiche technique de votre appareil et son mode de fonctionnement. Mais nombreux, ont la même mode de réglage de température.

Dans la deuxième étape, vous devez couper la source électrique pour éviter les accidents. Puis, à l’aide de votre tournevis, vous devez dévisser les vis qui détiennent le couvercle. Soyez prudent à l’emplacement des vis pour ne pas les perdre. Si un isolant se fixe sous votre couvercle, enlève-le en munissant de votre paire de gants.

Enfin, nous sommes arrivés dans le réglage de la température. Si le type de réglage de votre appareil possède une vis de réglage avec « + » ou « – », orienter la avec votre tournevis vers le « – ». Il faut que vous attendiez quelques jours pour reprendre la température à la sortie du robinet. Mais si le type de réglage est une vis comportant des graduations, régler-la soit vous devez baissez d’un niveau ou bien l’orienter soit sur 55 °C ou soit sur économique.

Pour raccorder ce réglage, replacer l’isolant, puis remonter et bien fixer le couvercle avec ses vis. Branchez le fusible de votre chauffe-eau et remettez la source de votre courant électrique. Comme on a dit tout en haut, vous devez vérifier la température à la sortie du robinet après quelques jours par un thermomètre.

quel chauffe eau pour 5 personnes

Le choix de la capacité d’un chauffe-eau est très important pour répondre aux besoins en eau chaude familiale. Pour cela, pour des familles nombreuses, il est nécessaire de choisir un équipement de chauffage d’eau d’une capacité suffisante avec un appareil bien approprié. Si vous n’étiez pas connaisseur, nous vous conseillons de suivre cet article pour connaître le chauffe-eau adapté pour 5 personnes.

Essayez de choisir le type de chauffe-eau adapté à votre demeure

Il existe plusieurs types de chauffe-eau qui sont étalés partout sur le marché. Mais il est important de bien choisir ce qui conviendra à votre demeure.

En premier lieu, nous allons voir le chauffe-eau solaire. Ce type de chauffage est mieux adapté dans les régions chaudes ou les régions ensoleillées. Il utilise l’énergie fournie par le soleil pour réchauffer l’eau dans le ballon ou dans la cuve. Il est installé principalement sur la toiture pour bien assurer son fonctionnement.

En deuxième lieu arrive le chauffe-eau thermodynamique. Celui-ci utilise aussi une énergie renouvelable, mais son installation doit respecter des règles précises.

En troisième lieu se trouve, le chauffe-eau électrique qui peut être instantané ou à accumulation. Le chauffe-eau instantané ne stocke pas d’eau, mais fournit seulement l’eau demandée. L’autre permet de répondre aux besoins en eau chaude d’une famille entière et comme son nom l’indique, il utilise l’énergie électrique.

En quatrième lieu : le chauffe-eau gaz ou encore chauffe-bain, un équipement conçu pour de très faibles besoins en eau chaude, il devrait placer à côté d’une source d’eau comme l’évier et utilise l’énergie fournit par un gaz.

Voici la capacité de chauffe-eau adaptée pour 5 personnes

Prenez connaissance que, si vous utilisez un réservoir contenant une capacité trop petit, vous risquerez de vous retrouver souvent sans eau chaude chaque fois que vous en aurez besoins. Et si le réservoir est trop grand, le risque serait une perte inutile d’énergie par l’excès d’eau chaude surtout si vous utilisez un chauffe-eau électrique. Pour cela, il est donc très important de voir la capacité de chauffe-eau adaptée aux nombres de personnes dans votre demeure.

Pour une famille composée de 5 personnes, si vous utilisez un chauffe-eau solaire, votre ballon devrait avoir une capacité de 300 litres et il faut installer un capteur ayant une surface de 5 m² et plus. Mais si vous opter pour le chauffe-eau électrique, pour assurer le confort d’eau chaude sanitaire dans votre demeure, 5 personnes peuvent consommer de 250 à 300 litres, donc le réservoir doit contenir cette capacité pour répondre le besoin en eau chaude de cette famille.

Avant d’acheter un chauffe-eau, nous vous conseillons de bien choisir le type de chauffe-eau adapté à votre maison et surtout compter d’abord le nombre de personnes dans votre foyer pour savoir quel chauffe-eau est adapté pour vous. Si vous n’arrivez pas à installer votre chauffe-eau, il serait plus prudent de demander l’aide d’un professionnel pour assurer la pose de votre équipement.

comment brancher un chauffe eau en triphasé

Brancher un chauffe-eau en système triphasé est l’option à opter pour un particulier qui a besoin d’une consommation électrique importante. Beaucoup de modèles sont d’ailleurs précâblés pour ce genre d’installation. Voici quelques notions qu’il faut connaitre avant d’entamer le branchement.

Brancher les fils électriques du chauffe-eau

Le choix de l’appareil de chauffage doit être basé à la fois sur son rendement et son degré de consommation. De nombreux modèles de chauffe-eau triphasés sont proposés sur le marché permettant aux particuliers de mieux gérer leurs consommations en électricité. Le chauffe-eau triphasé permet une puissance de chauffe élevée. Brancher un cumulus sur le réseau de distribution électrique n’est pas une entreprise trop compliquée. Du tableau électrique de la maison, le fil rouge ou marron est ce qu’on appelle le conducteur de phase. C’est le fil par lequel le courant arrive. Il doit être raccordé au fil de la même couleur du chauffe-eau. Le fil bleu est appelé neutre et il permet la répartition du courant. Il faut le brancher au fil bleu de l’appareil. Le conducteur en jaune et vert, appelé couramment masse ou terre, quant à lui, doit être relié à la masse métallique du corps de chauffe.

Avant toute intervention, il est conseillé de couper le courant. Afin de mieux distinguer les fils électriques, il existe un code couleur défini par un précepte précis à respecter, lors des travaux de branchement électrique. Les conducteurs de phase sont noirs, marron ou encore rouges. Dans les vieilles installations, il se peut qu’ils soient jaunes. Les conducteurs neutres sont bleu clair. Les conducteurs de protection à deux couleurs relient le chauffe-eau à la terre. Conventionnellement, ils sont jaunes et verts.

La mise à la terre

Le circuit de mise à la terre sert à évacuer les courants de défaut vers la terre. Elle permet d’éviter le phénomène d’électrisation. En fait, s’il y a une fuite de courant sur un chauffe-eau, ce courant se déversera ailleurs, au lieu de s’écouler entièrement dans le fil électrique.

Si par inadvertance, une personne s’intercale entre cette fuite et la terre, elle peut être électrocutée. C’est une protection contre les électrocutions et donc une prévention contre les accidents mortels. En d’autres termes, la mise à la terre consiste à créer une liaison conductrice et protectrice entre une installation électrique ou un appareil électrique et la terre.

Triphasé ou monophasé

En mode triphasé, la méthode d’installation regroupe trois phases différentes de même force. Par contre, en option monophasée, toute la maison sera raccordée sur une seule et même phase qui endossera, à elle seule, le besoin total d’électricité.

Comme un chauffe-eau a besoin d’une importante puissance pour fonctionner, il est préférable de le brancher sur un circuit triphasé. Dans ce cas, les autres appareils électroménagers peuvent bénéficier de la puissance fournie par les autres phases. Le branchement en triphasé est également faisable pour un radiateur. Cependant, il faut respecter un certain équilibre entre les débits de puissance de chaque phase pour éviter la disjonction de l’installation.

Pourquoi faire le choix d’un chauffe- eau thermodynamique ?

De plus en plus fréquent dans les logements récents, le chauffe-eau thermodynamique a vu ses ventes exploser suite à l’entrée en vigueur de la réglementation thermique 2012. Ce système présente ainsi des atouts à la fois écologiques, économiques et techniques.

En quoi consiste le chauffe-eau thermodynamique

Il s’agit d’un dispositif de production d’eau chaude reposant sur le système d’une pompe à chaleur. Grâce à l’aérothermie, le chauffe-eau produira de l’eau chaude sanitaire. Il va ainsi récupérer les calories naturellement présentes dans l’air d’une pièce annexe ou de l’extérieur pour réchauffer un liquide caloporteur. Cette chaleur sera ensuite transmise au ballon.

Le chauffe-eau thermodynamique pourra être installé dans toute pièce dont la température sera conforme à la plage de fonctionnement de la pompe à chaleur. Il permet en plus de déshumidifier la pièce où il est situé.

Les atouts écologiques

Pour fonctionner, le chauffe-eau thermodynamique utilise l’air ambiant, source d’énergie inépuisable et gratuite. De fait, ce système respecte la réglementation thermique 2012 puisqu’il a recourt à une énergie renouvelable. Il génère également un minimum de CO² (c’est-à-dire de monoxyde de carbone), réduisant ainsi jusqu’à 20 fois les émissions de gaz à effet de serre, en comparaison des appareils au fioul ou au gaz. Vous pourrez même opter pour un chauffe-eau thermodynamique solaire pour réduire encore plus votre impact écologique.

Les atouts économiques

Avec un chauffe-eau thermodynamique, vous pourrez réaliser jusqu’à 70 % d’économies par rapport à un chauffe-eau classique. En effet, son coefficient de performance (COP*) est bien plus élevé qu’un système classique, avec 3,8 (soit 3,8 kWh d’énergie produite pour 1 kWh d’électricité consommé et facturé).

En installant un chauffe-eau thermodynamique, vous génèrerez rapidement des économies, rendant ce système très rentable en seulement 4 à 5 ans. De plus, cette installation bénéfice d’un taux de TVA réduit et peut être éligible au crédit d’impôts, au prêt à taux zéro, à la prime énergie ou à des aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

* Calcul du COP = (Quantité de chaleur produite) / (Quantité d’électricité consommée)

Les atouts techniques

Lorsque vous choisissez d’installer un chauffe-eau thermodynamique, vous n’aurez pas à réaliser de gros travaux. Il pourra être raccordé aux mêmes tuyaux que votre ancien chauffe-eau classique. De plus, alors qu’une chaudière fonctionne à combustion et nécessite donc un système d’évacuation des fumées, le chauffe-eau n’émet aucune fumée.

Enfin, le chauffe-eau thermodynamique est un système facilement réglable manuellement et programmable, pour répondre à vos besoins à chaque moment de votre journée.

Les différentes méthodes pour détecter une fuite d’eau et utilisées par un plombier

outils de plombier

Les fuites ne sont pas toujours visibles à l’œil nu, notamment si elles se trouvent dans des endroits difficilement accessibles. Heureusement que l’essor technologique que nous connaissons actuellement nous aide à détecter une fuite d’eau facilement ! En effet, plusieurs sont les outils qui peuvent être utilisés par un plombier pour localiser une déperdition d’eau dont les suivants :

Les caméras endoscopiques

Les caméras endoscopiques sont des caméras de petite taille, utilisées essentiellement pour détecter les fuites d’eau. Elles inspectent donc les conduits de tuyaux et de canalisation. Cependant, quelques critères sont à prendre en compte avant de s’en procurer : longueur de la tête de caméra, diamètre, capacité à naviguer dans un milieu humide, pression qu’elle peut prendre en charge, éclairage… La tête de caméra en question doit être particulièrement considérée, car tout se repose sur elle. De
préférence, il serait mieux d’acheter une caméra avec tête qui s’adapte facilement à divers diamètres de canalisations, c’est-à- dire : de type standard.
Actuellement, certaines caméras endoscopiques sont contrôlables depuis un tableau de bord. Par ailleurs, il existe des accessoires de personnalisation, permettant à la caméra d’être plus performante, par exemple : de fonctionner dans des conditions plus complexes, avec des sables, des rouilles… Les images captées peuvent être enregistrées pour permettre un bon diagnostic. En effet, la détection sera plus précise, rapide, mais surtout : non risquée.

Les caméras vidéo

Vous pouvez dire adieu aux vieilles habitudes qui consistent à deviner les sources d’une fuite d’eau pour ensuite déterrer l’espace concerné. Désormais, employez les caméras vidéo. C’est très pratique pour les canalisations en dessous des fondations de votre maison, entre autres. Les caméras vidéo
possèdent une sonde qui sera introduite dans les canalisations, par laquelle sera détectée l’origine de la fuite (est-ce qu’elle provient des racines d’arbres, de l’accumulation de boues ou de graisses… ?). Elles sont aussi dotées d’émetteurs radio, ceux qui permettent de localiser l’endroit exact de la fuite.

outils de plombier

Recherche électroacoustique

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la détection de fuite se fait au moyen d’une recherche électroacoustique ! Comment cela se fait-il ? L’eau qui s’écoule entraîne une vibration qui sera transmise par le tuyau sous forme de son. Ce dernier sera entendu par l’écoute électroacoustique. Avec des conduites métalliques, l’onde sonore se fait plus intense. Par contre, c’est différent avec les matériaux non métalliques. Dans ces cas-là, l’usage d’un micro de sol est nécessaire.

Evier bouché, que faire ?

Lorsque l’évier est bouché, c’est toute la cuisine qui est en désordre. En effet, les assiettes sales vont s’empiler et l’eau usée qui stagne au fond de l’évier va finir par dégager une mauvaise odeur. Raison pour laquelle, il faut trouver une solution dans l’immédiat. En général, ce sont les déchets alimentaires mélangés avec du savon qui bloquent le système. Mais il se peut aussi que ce soit un résidu de graisse. Quoi qu’il en soit, il faut éliminer le bouchon.

Continuer la lecture de « Evier bouché, que faire ? »

Comment bien choisir sa baignoire ?

Prendre un bon bain, c’est une idée de relaxation intéressante surtout après une journée éreintante. Evidemment, pour obtenir l’effet escompté, il faut que la séance de détente se déroule dans un cadre agréable ; c’est-à-dire, une salle de bain au décor sublime muni d’une baignoire de qualité. Ainsi, si l’équipement sanitaire est en mauvais état, il faut penser à le remplacer.

Continuer la lecture de « Comment bien choisir sa baignoire ? »